À propos

J’ai ouvert ce blog en septembre 2017, sous le pseudonyme de La girafe, qui ne voulait rien dire d’autre que je n’ai pas d’imagination pour les pseudos et je collectionne les girafes.

J’étais en burnout, épuisé, perdu‧e, je voulais un espace où je puisse parler de moi sans qu’on me dise que je parle trop, où je pouvais écrire sans m’astreindre à des règles, où je pouvais poser mes questionnements sur mon fonctionnement et le fonctionnement du monde.

Je me savais atypique, hypersensible, en décalage. Je me pensais borderline mais débordant des cases, je me suis découvert‧e autiste, et tant d’autres choses encore. J’ai appris ce qu’était le validisme, je me suis réconcilié avec certaines parts de moi-même, je continue à lutter contre d’autres. J’ai rencontré des personnes formidables, mais j’ai continué à me heurter aux mêmes obstacles dans la société.

Il n’y a pas forcément de cohérence ou de ligne directrice dans ce blog. J’ai voulu décrire et défendre mon fonctionnement et ma vision du monde face aux personnes qui ne me comprennent pas, puis plutôt consoler et renforcer celleux qui sont comme moi ; je gueule un peu contre les discriminations, je parle de féminisme, de genre, d’injustices sociales (si peu, d’autres le font mieux que moi). Je parle de ma vie personnelle, mes tristesses, mes chagrins, mes joies, ma colère, mes découvertes. Je me répète souvent, me contredis parfois.

Je me perds dans les catégories et les étiquettes, et je ne sais pas faire des résumés.

ne me reste plus qu’à te souhaiter, cher/e lecteurice tombé/e ici je ne sais comment, une bonne lecture au hasard de ce qui te parlera,

Charlie.

(janvier 2021)